Le drame de la suppression des contrats aidés dans l’Yonne

Le drame de la suppression des contrats aidés dans l’Yonne

Cette rentrée fut l’occasion de constater la mise en œuvre de la politique antisociale du gouvernement. Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé la suppression progressive de près de la moitié des contrats aidés. Ces derniers sont aujourd’hui ciblés comme trop coûteux et inefficaces dans la lutte contre le chômage. Ces arguments éculés sont hélas toujours les mêmes quand il s’agit de retirer un service ou une aide.

Il est vrai que ces petits emplois, financés aux deux tiers par l’État, n’étaient pas à la hauteur des enjeux dès leur création. Pour autant, dans le contexte de la baisse drastique des dotations aux collectivités territoriales, ces contrats ont contribué à remplir des missions de service public essentielles. Les secteurs les plus touchés par ces suppressions sont l’éducation, l’administration locale, la culture et le sport.

Dernièrement, nous apprenions qu’un jeune écolier de Villemanoche se voyait privé d’assistante de vie scolaire. En effet, Joshua, 9 ans, autiste Asperger, a fait sa rentrée en classe de CM1 sans AVS pourtant indispensable au bon déroulement de sa scolarité.

Comme Villemanoche, de nombreuses petites communes vont perdre des assistants administratifs, des agents de cantine ou de bibliothèque au détriment des habitants.

Le Front National de l’Yonne condamne cette politique de casse sociale qui vise à étrangler les petites communes en leur retirant aides, dotations et taxe d’habitation sans compensation.

Marie BUZZETTI, Membre du bureau départemental

 

Ce poste a été rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *