Marie-Louise Fort, la MJC et le tribunal correctionnel de Nanterre : les élus du groupe Front National ne voteront pas la protection fonctionnelle sollicitée par le maire de Sens

Marie-Louise Fort, la MJC et  le tribunal correctionnel de Nanterre : les élus du groupe Front National ne voteront pas la protection fonctionnelle sollicitée par le maire de Sens

La réunion publique avec Marion Maréchal-Le Pen ne permettra pas aux élus du groupe Front National de siéger lors du conseil municipal de Sens du lundi 13 mars 2017 (initialement prévu le 27 février 2017).

Aussi, ils indiquent par le présent communiqué leur refus de voir financer sur les deniers publics les frais d’avocats de Madame Marie-Louise Fort dans le cadre du litige grave qui l’oppose à titre personnel à la Maison des Jeunes et de la Culture de Sens.

Aujourd’hui et sans préjuger des suites juridiques des poursuites en cours, ils réaffirment que les impôts des Sénonais n’ont pas vocation à payer les contentieux noués par des élus municipaux.

Le peuple ne donne pas mandat aux élus pour commettre des délits.

Ludovic MASSARD, Président du groupe FN RBM au Conseil municipal de Sens, Conseiller communautaire

 

Ce poste a été rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *